Mode maison

«C’est pourquoi nous aimons les jeux vidéo» – parler d’apprentissage numérique avec Steph Pearson, consultant en technologie à la Commission scolaire catholique d’Ottawa

Rencontrez Steph Pearson. Enseignante de 18 ans à la Commission scolaire catholique d’Ottawa, Pearson fait partie de «l’équipe des technologies d’apprentissage» du conseil, ce qui signifie qu’elle aide les enseignants et les élèves de la ville à intégrer des outils numériques dans leur programme d’études. C’est le genre de personne qui s’adapte facilement au numérique – et a appris quelques choses pour aider les gens à s’adapter.

Pearson préconise une technologie comme une nouvelle façon de sortir des sentiers battus, et note que le conseil a profité du financement gouvernemental pour l’apprentissage en ligne il y a quelques années, leur permettant d’ajouter à leur boîte à outils.

Steph Pearson est consultant pédagogique au OCSB équipe de technologie d’apprentissage

Elle dit que les outils numériques aident mieux le programme d’études et peuvent soutenir les étudiants qui ont besoin d’instructions spécialisées. De plus, il est de plus en plus important sur le lieu de travail: «Nos opportunités d’emploi vont continuer à changer, d’autant plus maintenant que Covid nous a forcés à nous adapter.» Alors que Pearson et son équipe ont passé les premières semaines de fermetures d’écoles à se concentrer sur le bien-être des enseignants et des élèves, elles augmentent maintenant. Nous l’avons rattrapée juste avant le lancement de phase deux, qui fixe des objectifs d’apprentissage et prévoit une implication plus régulière des enseignants et des élèves.

Donc, vous venez de travailler sur des outils numériques qui pourraient être utilisés à la maison lorsque Covid-19 a forcé la fermeture des écoles?
Oui, cela a été une de mes priorités ces dernières années. Donc, ce qui est bien dans la façon dont tout cela s’est déroulé, c’est que nos étudiants ont déjà eu beaucoup de pratique avec beaucoup de ces outils numériques d’une manière que certains autres conseils n’ont pas. Nous avons eu l’infrastructure en place, nous avons donc été en mesure de répondre à la croissance de cette capacité, plutôt que d’enseigner ces compétences aux enseignants et aux élèves à partir de zéro.

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce genre de travail?
Lorsque les gens veulent en savoir plus sur les outils numériques, ils doivent l’apprendre de quelqu’un qui n’utilisera pas beaucoup de jargon, qui pourrait être stupide et sans jugement. Cela me convient. Je suis le genre de personne qui se passionne pour le lancement de Microsoft Word.

Un autre enseignant de l’OCSB a tweeté cette image plus tôt cette semaine

De quels outils êtes-vous vraiment excité?
Il y a Zorbits, un jeu de mathématiques de Terre-Neuve. Il a des personnages vraiment attrayants et les enfants apprennent les mathématiques. Mais ce qui est cool, c’est que cela les met au défi. Comme l’élève obtient rapidement les bonnes réponses, le programme leur pose des questions plus difficiles. Et l’enseignant a le backend, et obtient ces données vraiment cool. Ils peuvent apprendre un enfant, qui ne répond à rien en classe, sur une plate-forme en ligne peut montrer qu’ils ont beaucoup de connaissances en mathématiques. C’est cette rétroaction instantanée dans leur formation qu’ils ne peuvent pas obtenir dans une feuille de calcul. C’est pourquoi les enfants – les gens – aiment les jeux vidéo. Vous obtenez une rétroaction instantanée indiquant si vous avez fait quelque chose de bien ou de mal. C’est là que le temps d’écran peut être … il n’y a rien de tel.

Avec Google Meet, nous avons vu une classe de petites personnes saluer leurs amis; nous avons eu un enseignant qui pleurait de joie de les voir. Les enseignants aiment tellement leurs enfants et se sentir si impuissants est vraiment très difficile. Une classe a fait une chorale virtuelle, où les enfants ont sauté en ligne et ont chanté une chanson ensemble.

Zorbits est un programme de mathématiques qui permet aux enseignants de suivre les progrès de leurs élèves

Qu’en est-il de l’accès aux ordinateurs et à Internet?
Nous travaillons toujours pour voir comment nous pouvons mieux soutenir les familles et les étudiants qui n’ont pas accès à Internet et à la technologie. C’est une préoccupation de premier plan, car nous savions que nous ne serions pas scolarisés pendant deux semaines après le congé de mars, et c’est une discussion en cours au sein du conseil. Comment combler cet écart entre les «nantis» et les «ont moins»? Nous voulons que chacun ait une chance équitable de réussir. Nous avons des tonnes de Chromebooks dans les écoles, nous travaillons donc avec les autorités de santé publique pour les sortir des écoles et les remettre aux familles qui en ont besoin.

Et l’accès va être très différent selon les communautés. La beauté est que notre wi-fi est tel que les enfants peuvent aller se tenir debout dans le parking de notre commission scolaire – cela fonctionne toujours dans toutes nos écoles. Les gens font ça maintenant. On peut dire qu’un parent pourrait emmener un enfant à l’école – sortir pour une promenade de deux minutes, utiliser le wif-fi, sortir des trucs en ligne et rentrer à la maison et y travailler.

Quels conseils donneriez-vous à un parent qui essaie de travailler à la maison tout en surveillant et éduquant ses enfants?
Nous nous demandons comment nous pouvons soutenir les familles avec de petites personnes qui essaient encore de travailler à la maison, ainsi que les familles qui souhaitent faire progresser l’apprentissage de leurs enfants. Nous nous demandons également comment nous pouvons offrir aux parents un peu de santé mentale afin qu’ils ne se sentent pas coupables de faire une pause. Une chose que je dirais, c’est que tout le temps d’écran n’est pas le même. Parfois, vous devez les faire apparaître devant le téléviseur car vous devez faire une pause. Mais comment pouvez-vous leur faire passer du temps d’écran qui leur permet également d’apprendre activement? Tout est question d’apprentissage actif. Je sais, pour moi, j’ai passé beaucoup de temps à regarder la télévision quand j’étais enfant – les dessins animés du samedi matin sont vraiment passifs. Mais je me suis aussi bien passé. Je pense que si un enfant joue à une activité, cela peut être vraiment génial.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer